Battle Arena

Un rendez-vous pour les joueurs de WHFB.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Périple en Ardentia.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valmir
Orque
Orque
avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Périple en Ardentia.    Mer 12 Fév - 18:48

Citation :
Si je fais dicter ces mots, c'est pour qu'aucuns n'oublient les exploits et les félonies commises, il y a bien longtemps et dont je tire ma fortune et dont je préfère en ces instants m'alléger la conscience.

Sigmar seul sait que les choses auraient pu tourné différemment et que ma subite richesse a été due en grande partie à un périple dans des terres méconnues.

Nous étions alors en 2513 et de folles rumeurs couraient sur un trésor fantasque, celui d'un ancien capitaine pirate. Il se nommait Aurelius Crownigo et avait parcouru les mers en faisant de nombreux pillages puis avait caché ses larcins sur une île lointaine.

Tu te demanderas sans doute ce que j'ai à faire dans cette histoire. A l'époque, j'étais au service de la garnison talabeclandais en poste à Bergsburg. Le temps en garnison était long et les missions se faisaient rares depuis que l'électeur en poste en avait fini de ses querelles avec les Ostlandais voisins. J'avais le loisir de m'entraîner aux armes et de manger à ma faim. Tous les gens de la province n'en avaient pas la même joie vu les hivers rigoureux que nous avions endurés.

C'est un peu le doigt moqueur de Ranald qui m'a mis sur le chemin d'un prêtre venu visiter notre garnison.
Je servais à l'époque comme hallebardier mais comme nous n'étions guère en service ce matin là. Un prêtre me prit pour une domestique et je le suivis donc jusqu'à Talabheim sur les ordres de mon capitaine Heimmerich Von Lichtenberg.
Ce que j'entendis au temple n'allait être que le début de mon voyage.

Lettre remise en double exemplaire remises aux enfants de Gotthar Tweizhander ainsi qu'en copie à la cathédrale de Sigmar d'Altdorf.
Carolus Berg, scribe assermenté par l'ordre de la balance de Véréna.


Dernière édition par Valmir le Mer 12 Fév - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmir
Orque
Orque
avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Bibliothèque du temple de Véréna Talabheim. 12 Marktag Nachgheim 2513   Mer 12 Fév - 18:49

Bibliothèque du temple de Véréna Talabheim. 12 Marktag Nachgheim 2513


Les lourds pas de bottées ferées résonnaient entre les étagères chargées d’ouvrages et de parchemins qu’abritaient la bibliothèque et le scriptorium du temple de Véréna de Talabheim.
Un vieux scribe perturbé par un semblable remue ménage s’osa à lever les yeux de son lutrin, posant sa plume et stoppant pour quelques instants son ouvrage de copiste.


La scène était dès plus intrigante.


Un homme au crâne rasé et au faciès couverts de nombreuses cicatrices,  en armure presque complète couvrant une robe de bure et portant un lourd marteau de guerre à la ceinture regarda le scribe stopper son activité avec une impatience tintée de fureur.
Derrière lui, deux domestiques dans la livrée flamboyante de l’électeur du Talabecland avançaient saisi par un tel rassemblement de connaissances aussi poussiéreuses qu’ésotériques.

S’éclaircissant la voix comme pour modérer ses dires, l’individu armé prit la parole :

Je suis en mission, au nom de l’ordre du marteau de Sigmar, je me dois de procéder à quelques recherches.


Laissant quelques instants pour que la surprise de son interlocuteur se dissipe, il prit le temps de préciser son propos.


Nous avons entendu de nombreuses rumeurs au sujet d’une lointaine île se dénommant Ardentia.
Le trésor important d’un ignoble pirate s’y trouve.
Sachant que quelques artéfacts sacrés dérobés par ledit individu se trouvent sur place.
Il est de notre devoir de récupérer nos biens.
Le pire étant que si la nouvelle à propos de ce trésor, c’est répandue à la face du monde, nous aurons sûrement maille à partir avec quelques voleurs de basses extractions ou races barbaresques qui tenteraient l’aventure.



Le copiste éberlué guida le prêtre parmi les différents rayonnages permettant à ses domestiques de se charger d’ouvrages. Il oublia subtilement de préciser qu’il était expert en géographie, histoire de ne pas se retrouver commis d’office pour un voyage qui semblait aussi dangereux que lointain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmir
Orque
Orque
avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: Périple en Ardentia.    Mer 26 Fév - 16:51

Cour de la forteresse de Bergsburg 24 Aubentag de Nachgheim 2513

Caisses et matériel s'accumulaient et cela depuis près d'une semaine.
L'ordre de mobilisation de la garnison avait été lancée et de nouveaux conscrits avaient afflué des villages et forêts avoisinantes.
C'est qu'une expédition importante se préparait pour une force de troupe talabeclandaise.

Les baraquements étaient plein à craquer et des tentes s'élevaient désormais à côté de ceux-ci.
Des enclos rassemblant purs sangs et bêtes de sommes occupaient la place d'ancienne terres agraires tandis que la forge de la garnison avait été agrandie et semblait tourner jour et nuit, couvrant parfois la zone de quelques nuages sombres et répercutant sans cesse les bruits de marteau frappant le métal.

Heimmerich Von Lichtenberg commandant du fort de Bergsburg avait fini de recevoir les envoyés du culte de Sigmar.
Les débats avaient été houleux. En effet, le Talabecland majoritairement Ulricien, ne vouait pas une foi aussi inconditionnelle en Sigmar que partout dans l'Empire.
Le poids du clergé du porteur de Ghal Maraz était en certaines zones moindre... C'était le cas pour Bergsburg notamment.
Cependant, ce seraient bien de la grande forêt que partirait l'expédition pour cette île lointaine et mystérieuse.

Les négociations avaient duré deux journées. Entre un nouvel appui pour une charge de comte électeur, une récompense en or importante, la couverture des frais d'expédition, un ou deux mariages arrangés et une occasion pour quelques chevaliers impétueux de constater réellement ce qu'était une campagne, les instances talabeclandaises avaient cédé.
Beaucoup tomberaient sans doute dans une quête pour de lointaines reliques mais la politique des puissants en avait décidé ainsi.


Jours après jour, les denrées s'accumulaient, quelques péniches furent réquisitionnées.
L'itinéraire était connu et planifié. Bergsburg, jusqu'à Talabheim pour rejoindre les docks et le Talabec. Remonter ensuite celui-ci jusqu'à Altdorf et poursuivre la descente du Reik jusqu'à Carrobourg et enfin Mariembourg pour un embarquement vers cette fameuse île.

4 navires étaient prêtés pour l'occasion, ils porteraient l'ensemble de la cargaison de nourriture, montures et armes.
Pour beaucoup de Talabeclandais, ce périple serait aussi long qu'inattendu. Le pied marin n'était pas un des atouts majeurs de ce peuple de forestier.

Nobliaux en tout genre se devaient d'être de la course.
Tant des fils impétueux que des chevaliers émérites prirent dès que la nouvelle avait atteint Bergsburg, les mesures nécessaires pour se lancer dans l'expédition.
Quelques pièces d'artilleries seraient aussi détachées pour couvrir la force en déplacement.
Tout ceci semblait suffisant pour constituer une armée digne de ce nom mais le clergé de Sigmar avait opposé un complet refus quand à faire partie du voyage.

Il faudrait donc voir avec les sorciers des collèges d'Altdorf pour avoir un soutien arcanique digne de ce nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmir
Orque
Orque
avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: Périple en Ardentia.    Ven 28 Fév - 17:13

Altdorf, auberge des Lances croisées, 12 Marktag 2513

Le commandant en chef de l'expédition talabeclandaise attendait depuis maintenant quelques jours dans une auberge confortable de la capitale.
Les nantis de la troupe erraient également dans la rue des 100 tavernes, dépensant leurs avances sur soldes auprès des donzelles, buvant, jouant et se bagarrant avec les étudiants et les malfrats d'Altdorf.
Pour la soldatesque, jugée par la garde trop encombrante et susceptible de troubler gravement l'ordre, ce fût le bivouaque à l'extérieur sur quelques terres en jachères.

Cela frisait l'insulte, pire le temple de Sigmar s'était contenté de communiquer par missive.
Tandis que les sorciers se faisaient attendre depuis maintenant 4 trop longues journées.

Les cartes et les ouvrages s'accumulaient sur comment rejoindre Ardentia et ce qu'il faudrait rechercher en particulier.
Il y avait des rumeurs étonnantes sur les possibles habitants de cette île, sorciers excentriques, monstres et encore ruines.
Le temps semblait là-bas épouvantable et rien ne garantissait qu'avec les nombreux retards, la troupe ne touche terre que lors d'une saison peu clémente.
Cela fatiguait les nerfs du commandeur talabeclandais et il ne lui faudrait plus trop longtemps avant qu'il ne veuille lui aussi aller se perdre dans la fameuse rue des 100 tavernes.

Toussant pour sortir son supérieur de ses rêveries, un soldat de confiance, Gotthar Tweizhander, annonça une visite fort attendue.
 
Herr Von Lichtenberg, l'envoyé des collègues de magie est arrivé.

Enfin, que croyaient-ils donc, que je n'avais que leur bon plaisir à l'attendre

Monseigneur, il semblerait que ce soit un sorcier lui même qui ait fait le déplacement et tous savent qu'être ombrageux envers une personne pouvant vous changer en grenouille ne serait pas du plus bel effet

La remarque du domestique improvisé fit sourire Heimerich, si ce sorcier de malheur était là, c'est que la quête à entreprendre avait un intérêt pour lui et ses pairs.
Se recoiffant rapidement et enfilant une cocarde criarde couverte de décorations par dessus son armure, le commandeur rejoignit son invité dans un salon privé.

Au premier abord, cet individu à l'abondante chevelure rousse ne ressemblait pas à un sorcier mais plus à un gladiateur. Mesurant près d' un mètre 90 et la peau couverte de tatouages écarlates semblant se tordre, ses deux yeux marrons étaient 2 charbons ardant.

Ainsi vous voici donc! Dit-il sans attendre qu'on introduise le noble en sa présence.
Vous semblez fort et vous portez la reconnaissance des armes mais ce sera d'autre chose dont vous aurez besoin dans un futur proche.
Décontenancé tant par l'allure que les manières de son interlocuteur, Heimmerich ne savait pas trop quoi répondre. Quelques secondes s'écoulèrent avant que le sorcier ne reprenne la parole.
D'artéfacts maudits, d'objets cabalistiques et de reliques, voilà ce qui compose le trésor!
Le clergé de Sigmar vous envoie là-bas pour une chose, être sûr d'avoir des gens sur place et faire ainsi que l'ensemble ne tombe pas dans de mauvaises mains.
Trois acolytes de différents collègues de magie viendront avec vous! Ils seront prêts demain aux aurores.
Ainsi que deux montures prises dans le zoo d'Altdorf pour vous même... J'espère que vous n'avez pas le vertige Herr Lichtenberg.
Mes recommandations vis à vis de certains objets sont indiquées dans cette missive.
L'arcaniste sortit un parchemin de ses robes orangées et le posa sur la table en se levant.
Puisse les vents d'Aqshy vous mener vers votre destination, j'ai fort à faire. Aurevoir

Trop étonné, le commandeur laissa partir le sorcier qui lors de ses mouvements déplaçait un air lourdement chauffé.
Le "domestique" resta coi également.
Il ne restait maintenant que quelques heures pour faire une battue au sein de la rue des 100 tavernes et prendre la route vers Mariembourg et Ardentia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmir
Orque
Orque
avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: Périple en Ardentia.    Jeu 6 Mar - 12:17

Mariembourg, quais Kuypers, 30 Bezahltag d'Erntezeit 2513

Deux navires avaient déjà appareillés et c'était désormais au plus pesant d'entre eux de finir de recevoir sa cargaison.
Suivant les détails de toute cette manoeuvre avec attention Heimmerich Von Lichtenberg, regardait patiemment ses dernières troupes embarquer.

Plusieurs formations d'hallebardiers attendaient que tout le matériel soit rentré par les dockers locaux.
Nul ne pouvait procéder à un quelconque chargement en Mariembourg sans avoir à suivre des règles dictées pour les guildes et les bourgeois locaux.
Aussi, il fallait s'armer de patience encore et encore.

Une rapide entrevue avait eu lieu avec les différents capitaines des vaisseaux participant à l'expédition.
Tous de concert avaient accepté de conduire jusqu'à Ardentia l'armée talabeclandaise mais personne n'y mouillerait longtemps attendant un éventuel embarquement.
Le plus aventureux et confiant avait tout juste accepté de faire une rapide course entre temps et de revenir au plus vite jusqu'à l'île pour rembarquer du monde dès qu'un signal magique lui serait transmis par un des sorciers de l'expédition.
Cela n'avait pas convaincu le commandant de l'armée qui savait qu'en cas de coup dur tous devraient lutter âprement avant d'être évacué. Un véritable fiasco en devenir si tout tournait court et que le milieu était hostile et plein des ennemis dont parlaient les livres (sans parler des aventuriers d'autres races en course pour les trésors).

Une des rares satisfactions du chef de l'expédition était sa nouvelle monture. Un pégase à la robe crème qui se nommait Geist.
Tant les premiers contacts avec cet étrange animal avaient été mêlé empli de méfiance et de questionnement qu'après quelques semaines, la confiance s'était tissée entre la cavalier et son destrier volant.
Heimmerich avait hâte de pouvoir mener un tel prodige au combat face aux forces des ténèbres et se sentait grandement exalté alors qu'il quittait le sol pour s'élever vers l'azur.

L'intervention de son domestique improvisé troubla ses rêveries de chevauchées aériennes.
Il était enfin temps d'embarquer.
Par la grâce de Manaan, Ardentia était à trois semaines de navigation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmir
Orque
Orque
avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: Périple en Ardentia.    Lun 24 Mar - 18:46

Plages d'Ardentia 20 Backertag de Brauzeit

Heimmerich Von Lichtenberg remerciait Ulric et Manaan pour avoir survécu à cette terrible traversée.
En effet, en doublant les derniers caps avant le passage vers Ardentia, une terrible tempête s'était levée.
Plusieurs jours durant, les marins de Mariembourg avaient commencé à mériter leur rémunération en luttant contre les vents contraire et les pluies diluviennes.
Les vents soufflant de plus en plus fort avaient dispersé l'escadre impériale...
Ce ne fût que par chance que le navire contenant le commandant de l'expédition avait réussi à ne point se fracasser contre des récifs et qu'ainsi l'ensemble de sa cargaison et équipage ait terminé noyé ou nourrissant des prédateurs marins.

Aussi, il avait été décidé de déposer manu militari les forces impériales et de regagner Mariembourg avec le navire restant.
Les soldats talabeclandais enrageaient mais n'avaient ni l'expérience ni les capacités nécessaires à s'emparer du navire pour leur propre compte.
Cette situation bénéficiait en un sens à la finalité de ce périple. Nul ne déserterait car les inimités entre équipages et troupes avaient été nombreuses durant le voyage...
De plus les audacieux pistoliers brûlaient de partir explorer et conquérir cette mystérieuse contrée.

Quelques heures furent nécessaires pour monter un provisoire campement.
Le bilan des effectifs disponibles était lui affligeant. Moins de cent cinquante hommes combattants : deux régiments de hallebardiers, quelques troupes de soutien, deux unités de reitres, un groupe de cantinier halfeling et le commandant de l'expédition.
L'intendance se portait par contre pour le mieux fourrage, armes de rechange, poudre noire, flèches et carreaux. De quoi faire tenir les unités présentes pour environ trois semaines.
Le principal souci viendrait d'ailleurs. Qu'est ce qui se cachait donc dans cette île maudite? Sans ses sorciers, la force impériale pourrait-elle vaincre les maléfices et les créatures autochtones?

Déjà des nobliaux étaient partis bille en tête en exploration.
Le rapport ou les coups de feu annonceraient bien assez vite les résultats de leurs premières chevauchées en Ardentia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmir
Orque
Orque
avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: Périple en Ardentia.    Mar 25 Mar - 21:41

Plaine et colline aux abords du littoral. Konistag 21 de Brauzeit

Entre les caisses et un campement de fortune, les hommes de l'Empire avaient dressé quelques tables et cartes pour leur commandement.

Voyez par vous même mon bon seigneur. Ces empruntes font plusieurs pas de larges et s'enfoncent profondément dans le sol.

Pointant du doigt, les nombreuses traces laissées dans la terre meuble, l'escorteur fier de ses découvertes caressait sa moustache avec une satisfaction non feinte.

Heimmerich Von Lichtenberg ne goûtait pas les mêmes sentiments. Des créatures pesantes et obèses, cela signifierait un combat rude et difficilement gagnable sans un appui de chevaliers lourds ou d'artilleries. Osant s'exprimer, il fit une rapide allusion aux conséquences de cette découverte.

Nul doute désormais que nous ne sommes plus seul en cette contrée. De semblables empruntes ne peuvent selon moi qu'appartenir à des ogres. Voir bien pire encore des trolls!!!
Avez-vous des nouvelles de nos éclaireurs halfelings?


L'escorteur avait plus ou moins ordonné aux petits hommes d'aller vérifier à l'ouest d'une forêt si des signes d'ennemis pouvaient être détectés. Mais intérieurement, il espérait que rien de notable ne serait découvert par ceux-ci.

Non point encore pour l'instant monseigneur mais je crois que cela ne saurait tarder.

Des coups de feu se firent entendre à ce même instant. L'unité de pistoliers n'était pas encore rentrée de sa troisième patrouille et ce bruit mit le campement en alerte.
Si on faisait parler la poudre, c'est que l'échauffourée se déroulait à moins de deux miles et là.

Aux armes!!!!

Heimmerich Von Lichtenberg prit à peine le temps d'ordonner à ses différents sergents où positionner leurs unités alors qu'il partait enfourcher sa monture.
Enfin un combat sur les ailes de son noble destrier!
A proximité des plages, pour les forces impériales, ce combat signifierait la victoire ou l'échec.
Aussi le chef de l'expédition prit-il son temps pour faire un petit survol de la région avant de rejoindre le combat. A son sens, cela ne serait pas à quelques minutes et la sensation de voler était tellement grisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmir
Orque
Orque
avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: Périple en Ardentia.    Mer 26 Mar - 18:37

Citation :
La bataille des abords d'Ardentia réputée s'être déroulée le Konistag 21 de Brauzeit 2513.

Extrait de voyages et expéditions fantasques, récits épiques et échecs misérables de hommes de Sigmar dans les contrées lointaines.

Avec l'honorable contribution de "certains témoins oculaires" et la concert du copiste Wilhem Becksburg de Carrobourg.

La bataille dite des abords d'Ardentia fait partie d'une succession d'affrontements relativement décousu qui auraient été commandité par le culte de Sigmar dans une île lointaine.
Les raisons perdues inconnues poussant à ce périple demeurent un secret bien gardé. Et les prêtres du saint patron de l'Empire restent muets quand le sujet est évoqué en leur présence.

L'affrontement opposa donc deux forces d'importance moyenne: un contingent talabeclandais ou stirlandais et une tribu d'ogre.

Commandée par un certain Von Lichtenberg, la confusion semblait être le maître mot vis à vis de ses préparatifs de combat.
Les tactiques impériales recommandent, en effet, lorsqu'on affronte des ennemis aussi terrifiant que ventripotent que les ogres de miser sur une forte artillerie ainsi que le savoir faire des ordres de chevaleries. Il est à constater ici que ce ne fût pas le cas.

Sans doute pressées de vouloir l'emporter, les forces impériales ne comprenaient que des troupes du rang, des hommes de trait et des unités de contournements (pistoliers et escorteurs).
Le chef de l'expédition ayant dévolu à quelques insignifiants troupiers la tâche importantissime de diriger les assauts, alors qu'il tentait de s'illustrer sur une fantasque monture ailée... Un capitaine ou général avisé se le tiendra pour dit, il ne faut jamais reproduire une telle technique.

Des éclaireurs, quelque peu perdus, devançaient le corps central de la force impériale.
Si le positionnement était classique avec les armes de traits quelque peu en arrière et les unités rapides sur un flanc, le tumulte du début de l'affrontement lui ne l'était pas.
Retardé par l'un ou l'autre détail, le chef sur son pégase se fit attendre et les massifs ogres s'avancèrent énormément sur la plaine sans même recevoir un quelconque barrage de tir d'armes légères.

Il fallut un peu de temps pour réorganiser la situation alors que les premières balles et carreaux tombaient sur les ogres et que leurs quelques rares groupes se retrouvaient encerclé par quelques audacieux groupes de tirailleurs.

Malgré les pertes infligées, l'avancée de ogres fut irrésistible. En quelques foulées, le distance, les séparant des forces impériales fut parcourue par leurs jambes étonnement prestes!!!!
Un commandeur avisé aurait reformé ses troupes pour affronter l'ennemi avec des phalanges d'armes d'hast... Livré à eux même les sergents misèrent plus sur une tentative de retraite en faisant feindre la fuite à certains de leurs détachements.
Ce qui semblait être un piège se retourna contre les lâches sergents et leurs troupiers quand ils furent enfin percutés par la masse d'ogres aux armes immenses et aux pesantes armures. Le régiment fut écrasé promptement par les massifs ventres ferrés.

Ailleurs sur le champs de bataille, l'espoir n'était pas encore de mise, les éclaireurs étaient dispersés par d'odieux tireurs singeant la mitraille des artilleurs avec des tromblons gigantesques. D'une folle inspiration (sans doute pour s'éviter la peine d'être jugé pour sa défaite), le commandeur des impériaux éperonna sa monture pour fondre sur ces abominations.
Le reste de l'armée venait en un temps assez long à bout d'un de 4 groupes d'ogres.

Sachant l'ennemi proche, le second régiment important avança vers l'ennemi cherchant à mettre le maximum de distance entre lui et ce qui semblait être une marrée instopable de violence.
Quelques manoeuvres gauches se succédèrent qui virent une première victoire en combat au contact des hallebardiers qui surent habillement rompre une formation ogre, sans toutefois parvenir à l'annihiler.

Dans la confusion qui s'en suivit, le chef des ogres ne parvint plus à faire que ses troupes d'élites rejoignent le coeur des combats.
Seule sa troupe en fuite réussit à affronter à nouveau les hallebardiers.
Pendant qu'au loin, le chevalier pégase solitaire triomphait des tromblonneurs ogres.

Quand le crépuscule tomba sur ce carnage, les ogres choisirent d'abandonner les lieux. Leur soif de massacre sans doute assouvie.
Nombreuses étaient les pertes pour l'armée impériale, plus d'un tiers de ses effectifs de départ gisaient blesser ou mort sur la plaine.
Seuls avaient survécus sans dommages, les troupes de traits et les quelques cavaliers légers présents.

Mais le moral de l'ennemi avait été brisé!!! Aussi, cette atypique bataille prouve combien malgré l'allure peu engageante du résultat d'une confrontation, il est bien plus important de savoir quelle mesure en prend son adversaire.

Selon toute vraisemblance, la "victoire des abords d'Ardentia" permit à l'expédition de recevoir des renforts pour accomplir sa quête au résultat inconnu.

Le lecteur avisé saura en tirer des conclusions, je vous conseille à ce sujet, le très précis et abordable Ordre de bataille, révisé 3ième édition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmir
Orque
Orque
avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: Périple en Ardentia.    Lun 7 Avr - 19:38

Ile d'Ardentia 25 Wellentag de Brauzeit 2513

Plusieurs journées s'étaient écoulées depuis le sanglant et brutal affrontement qui avait opposé l'armée talabeclandaise à une grande bande d'ogres en maraude.

Le champ de bataille abandonné par les pesantes créatures tenait désormais lieu de campement provisoire à l'expédition impériale. Quelques bâtiments épars servaient de quartier général ainsi que de réserves pour les provisions, munitions et fournitures.
Les blessés avaient été soignés  tant bien que mal tandis que les rites funéraires avaient sommairement été apposés aux défunts.
Beaucoup trop de braves avaient ainsi perdu la vie et toutes ces pertes semblaient compromettre le reste de la quête à peine entreprise.
L'île semblait bien plus vaste que prévu et son exploration demanderait sans doute beaucoup de temps et des moyens dépassant les maigres ressources dont disposait Heimmerich Von Lichtenberg.

D'autres traces avaient été découvertes, notamment celles caractéristiques des skavens, ces parodies mutantes au caractère nuisible.
Il était à craindre que ces maudites créatures puissent détecter la présence des fils de Sigmar et se lancer dans une traque durant laquelle leur nombre leur permettrait d'avoir un avantage déterminant.


Un groupe de soldats légèrement blessé avait été reconverti en pêcheur de fortune. Il semblait trop risqué pour chasser dans l’intérieur des terres aussi les quelques ressources de la mer allaient être mise à contribution. Et ce furent plusieurs de ces hommes qui ramenèrent la grande nouvelle à leur commandeur.

Un navire battant pavillon impérial avait été aperçu au large.
La volonté de Manaan avait été de mener à bon port un second vaisseau pour que l’expédition soit un succès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Périple en Ardentia.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Périple en Ardentia.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne Ardentia Episode IV : KATRINA RESULTATS
» Le retour apres un long périple.
» Périple dans le val d\'Aoste.
» MecRéant, de retour dans un gros jeu après un long périple !
» Périple d'un submersible Japonais...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Battle Arena :: Warhammer Battle :: Campagne Ardentia-
Sauter vers: