Battle Arena

Un rendez-vous pour les joueurs de WHFB.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le conseil en Tempelhof

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valmir
Orque
Orque
avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Le conseil en Tempelhof   Jeu 25 Aoû - 10:50

Il devait bien être seize heures cet après-midi là, au sein de la grande bâtisse qui était devenue le temple de tous les Dieux, haut lieu de la ville désormais libéré de Tempelhof.
Une dernière personne manquait afin que le début des négociations ne puisse commencer.
La flamme d’Ulric sans cesse alimentée projetait différents éclats tant sur les participants déjà sur place que sur les icônes, statues et portraits des différentes autres déités présentes elles aussi au sein de l’édifice.

Réparti autour d’une imposante table en bois de pin, l’ensemble des différents représentants de la Sylvanie libre allaient en ces heures se décider sur un choix relativement épineux.
Il manquait toutefois un unique personnage désormais auréolé de gloire qui était toujours en quête d’information : Richter Von Stein Berghen, ancien porte étendard des frères de Taal.

« Je crois que nous attendons depuis déjà bien trop longtemps » s’impatienta Wilheim Dietlieb, chef de la guide des marchands de Tempelhof, « le temps n’est plus à la guerre mais à la consolidation de nos voies navigables ainsi que de nos routes, les impôts n’ont que trop servis à faire forger des armes et à nourrir une bande soudards incompétent.»

« Par Ulric, comment osez-vous? Ce sont les mêmes hommes qui se sacrifiaient pour vous que vous traiter de soudards ceux que vous imploriez naguère de vos vœux de vous protéger que vous insulter en ce jour. » Rétorqua Hans Worstfeller, aumônier du culte d’Ulric.

Nombreuses furent les remarques qui fusèrent alors de part et d’autres, quelques noms d’oiseaux, regards effarés, menaces latentes s’échangèrent en quelques instants.
Le conseil de Sylvanie restait profondément divisé sur ces choix et sa manière de vouloir organiser la vie et le futur des habitants de la province.

Un homme éleva alors la voie tandis que les pas lourds d’un personnage en armure résonnaient sur le sol pavé du temple : « Assez êtes-vous donc tous des enfants qui se disputent des jouets !!! C’est le sort de notre province que nous discutons en ce jour, pensez à tenir vos griefs et vos langues, nous sommes ici pour servir l’Empire de Sigmar et je ne tolérerai pas que vos petites manœuvres personnelles empêchent que nous servions l’Empereur Dieu. »

Le nouvel Archidiacre de Sigmar pour la Sylvanie, Durak, avait fait stopper les chamailleries. Il continua sur sa lancée, profitant de l’attention qui lui était dévolue.

« Messieurs, alors que vos mesquines ambitions vous aveuglaient, la personne que nous attendions tous est désormais en nos murs. » Avec un rapide signe de la main, il fit signe de s’assoir prêt de lui à l’homme en armure de plate. Il continua son discours et prenant appui sur la table et s’éclaircissant la gorge, il se leva : «Très chers membres du conseil de la nouvelle province libre de Sylvanie. Nous sommes réunis en ce Bezalthag, pour envisager de réagir face à certaines rumeurs provenant des montagnes. Vous n’êtes pas sans savoir que les ignobles forces démoniaques furent bannies en ces lieux par notre alliance avec les Asurs d’Ulthuan. Même si le chef de l’armée sigmarite présent ce jour a donné sa vie lors de cette bataille, nos pertes ne furent que faibles par rapport à la destruction des nombreux ennemis qui parasitaient alors cette province. » Quelques regards sombres et mines déconfites apparurent sur les visages des délégués de Teufeulheim et Siegfriedhof, mais le prélat ne s’en formalisa point.

« Nous avons une chance, en ce jour de pouvoir nous venger de ceux qui nous ont fait subir un tel sort. En effet, selon les rapports de plusieurs experts, nous savons que le portail terrible que nous avons détruit avec l’aide des elfes n’a pas totalement disparu et qu’il pourrait être utilisé pour effectuer un voyage. Uther Lichtbringer va mieux nous expliquer la situation. »

Le vieux sorcier à la barbe grisonnante fut tout d’abord surpris puis il prit le temps de se concentrer correctement sur le monde réel l’entourant pour enfin prendre la parole.

« Conseillers de Sylvanie, le choix qui s’offre à nous est difficile. Le portail que les démons avaient édifié a bel et bien été détruit. Mais la faille entre différents plans d’existence reste cependant présente. Bien entendu, l’endroit est surveillé jour et nuit et moi-même et mon apprenti resté sur place avons installé des filtres et pièges magiques puissants afin que nul ne puisse le traverser en direction de nos terres. La création de ce type de rituel nous a demandé énormément de fonds mais nous a aussi révélé une opportunité intéressante. » Prenant une profonde inspiration le sorcier mis la main à sa barbe avant de reprendre la parole
« Nous pouvons désormais utiliser le passage pour pénétrer vers le domaine de ceux qui nous ont tant fait souffrir. Cependant, il existe des risques que ce fameux portail possède plusieurs sorties, ça signifierait que d’autres forces, elles inconnues pourraient se trouver de l’autre côté.
»
« Un plongeon vers l’inconnu, c’est de la folie pure, personne n’enverrait ses fils pour une expédition punitive contre des créatures dénuées de tout type de sentiments qui en plus ne cherchent que le carnage. » Tout ce qu’il avait entendu, avait poussé le doyen de Teuffeulheim a osé ses paroles même si il savait que son rang ne lui offrait en théorie pas réellement le statut pour parler à ce conseil.
La salle entra à nouveau en ébullition, d’aucuns qualifiaient les autres de lâches et couards tandis que les autres abondaient sur la pingrerie des marchands et la nécessité d’abattre la fureur de la Sylvanie sur ces ennemis tel le Marteau de Sigmar.
Il fallut toute l’autorité de l’Archidiacre pour que la réunion puisse se poursuivre dans un calme tout relatif.
« Messieurs, un courrier vient d’arriver d’Altdorf, le chevalier Richter qui l’a convoyé jusqu’ici va nous en faire lecture ».
Froissant les oreilles les plus sensibles grâce aux frottements métalliques que produit son armure lorsqu’il se leva, le membre de l’ordre des Frères de Taal débuta son discours :
« J’ai quitté la capitale aujourd’hui même et ce n’est qu’avec les épaules de Nuage d’orage que je n’ai pu vous rejoindre aussi rapidement.
Le trône impérial veut que nous agissions contre ceux qui ont souillé la Sylvanie. Plusieurs rapports confirment que la dernière descendante de la famille maudite des Von Carstein aurait trouvé refuge dans le plan des démons et des astromanciens des collègues de magie ont confirmé les rapports des espions de la couronne.
» Ces mots bien entendu provoquèrent un tumulte important parmi l’auditoire mais élevant la voix, Richter parla à nouveau.
« L’Empereur, lui-même, désire que nous allions nous assurer de la destruction des différents fléaux qui ont tant corrompu son royaume. Vous pouvez tous scruter ce parchemin et le sceau qui l’orne ! Je demanderai ensuite à tous les responsables non militaire de quitter l’assemblée, nous avons une expédition à organiser et notre départ doit se faire dans les plus bref délais.
Pour rassurer les serviteurs d’Handrich, le trésor impérial pourvoira à la hauteur de 25% au frais de l’expédition, frais que vous pourrez déduire en partie de vos impôts, un plénipotentiaire impérial organisera la paperasse monétaire avec vous dans quelques semaines, le temps qu’il parvienne jusqu’à nos domaines.
»

Une armée impériale quitterait bientôt la Sylvanie pour porter la guerre à ceux qui avaient tant oppressé cette province.
Ranald seul sait à présent si cette expédition sera une folie qui guidera tous ses membres loin du royaume de Morr ou si la fureur d’Ulric mènera l’expédition à la victoire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenidem
Orque
Orque
avatar

Messages : 315
Date d'inscription : 10/07/2009
Age : 30
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Le conseil en Tempelhof   Jeu 25 Aoû - 15:34

Belle mise en scène. J'aime!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gollum
Admin
avatar

Messages : 590
Date d'inscription : 08/07/2009
Age : 39
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Le conseil en Tempelhof   Jeu 25 Aoû - 15:40

Oui bel effort, c'est agréable à la lecture merci Smile

_________________
"Le plus fort n'est pas celui qui ne tombe jamais, mais celui qui se relève toujours".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://whb-arena.forumactif.com
belois
Gobelin
Gobelin
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 46
Localisation : Bruxelles ... un autre champ de bataille

MessageSujet: Présentation   Ven 26 Aoû - 0:11

J'aime bien; en le lisant, on l'imagine. C'est limpide et dans la continuité de la précédente campagne ... Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmir
Orque
Orque
avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Une marche vers le Nord   Dim 4 Sep - 21:59

Une marche vers le Nord.


L’armée impériale levée en Sylvanie marchait désormais depuis plusieurs longues semaines.
Il avait été évident que le défunt portail démoniaque ne permettait plus aucuns transports réels pour qui ne voudrait pas y risquer sa santé voir son âme.
C’était donc en utilisant la magie et quelques rapides triangulations, pour trouver sa route, que la troupe s’était élancée vers le Nord.

Au début, tout avait été facile, les électeurs locaux dont les terres étaient traversées voyaient d’un bon œil la marche en avant d’une force amie, les habitants étaient accueillants, les routes bien entretenues. Les provisions ne manquaient pas et la route se faisait au son des chansons militaires bien connues telles « la Marche du grand tonneau » ou encore « J’ai caressé le loup blanc ».

Mais à mesure que les troupes progressaient vers le nord, les domaines rencontrés devenaient plus sauvages, l’humanité en ces lieux n’avait pas une main mise complète sur son environnement.
La « route », quand on suivait parfois autre chose qu’une vulgaire piste, était mal entretenue.
Il fallait envoyer des patrouilles loin en avant de la colonne afin d’assurer la sécurité de la marche, les reconnaissances faites par voie aérienne ou divination n’étaient pas toujours suffisantes. Il fallait trouver nourriture et eau et les hommes devenaient parfois chasseurs afin de compléter leurs rations de voyage. Le train d’artillerie s’embourbait régulièrement et il fallait de longues et pénibles heures pour sortir les pièces de ces embuches.

A la frontière nord de l’Ostland, le paysage changea à nouveau.
Quittant les limites des terres impériales, la levée sylvanienne entra sur le domaine de Kislev.
En ce début d’automne, le royaume des Tzars s’apprêtait déjà à l’hiver. Un vent froid glaçait les hommes lors de leur progression. Si la plaine avait fait place aux forêts, ce n’en était que pour plus imposer sa nature immense et oppressante à l’armée en marche.

Le 21 Konigstag d’Erntezeit amène cependant un changement qui influencerait l’issue même de la campagne. Après plusieurs vols audacieux, Richter Von Stein Berghen avait reconnu, une force armée en marche à une distance assez faible.

Les officiers tinrent un conseil pour décider de la marche à suivre.
Pour Durak, chef de l’expédition, si l’ennemi s’avérait bien être une créature de la non vie, il n’était point question de tergiverser et il fallait sans hésiter se jeter face à cette menace pour pouvoir la vaincre et purifier les terres de tels blasphèmes envers Sigmar.
L’avis des sergents des régiments d’hallebardiers contrastait fortement, d’un côté tiraillé par leur haine face à l’ancienne tyrannie des Von Carstein, ils étaient prêts à beaucoup pour se venger, cependant ils doutaient quelque peu des capacités de leurs nouveaux régiments à pouvoir vaincre de tels ennemis.
Les deux mages hiérophantes, du haut de leur sagesse, ne préconisaient pas une approche directe par les armes mais auraient préféré une entreprise qui conjuguerait magie et audace plutôt que de se lancer dans une bataille rangée.
L’ancien porte étendard des frères de Taal, fort de son expérience, pensait plus à la réussite de l’expédition plutôt qu’à s’engager face au premier ennemi qui potentiellement montrerait le bout de son nez.
Même si il fallut un long débat, l’ensemble des officiers impériaux finit par se ranger à cette vision des choses, il valait mieux attendre quelque peu, permettre à l’armée de se reposer tout en s’équipant correctement contre le climat kislévite plutôt que de se risquer dans une folle poursuite face à un adversaire peut-être insaisissable.

Les forces impériales prirent donc un peu de repos dans leur quête tout en contactant les représentants kislévites locaux et en fortifiant correctement leur position actuelle.
Si quelqu’un venait à vouloir affronter l'expédition, ce ne serait pas une force épuisée par une longue marche qu’elle rencontrerait mais une armée solidement retranchée et prête à en découdre au nom de Sigmar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PetitOiseauDuParadis
Admin
avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 08/07/2009
Age : 34
Localisation : Au Cac!!

MessageSujet: Re: Le conseil en Tempelhof   Dim 4 Sep - 22:25

Que des lâches ces humains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmir
Orque
Orque
avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: De nouveaux choix.   Lun 12 Sep - 21:39

De nouveaux choix.

L’attente dans l’Olblast, cette immense étendue qu’est la plaine kislévite permettait aux hommes de retrouver leurs marques.
Même si les guérisseurs voyaient la troupe comme étant en bon état avant la halte, le rude trajet avait affecté l’esprit combattif lourdement. Aucunes désertions n’avaient été repérées au sein de la levée sylvanienne mais tout aurait pu être possible alors que le froid et la marche auraient continué plus vers le Nord.

Deux semaines désormais que la force impériale était à l’arrêt et le moral était remonté à son plus haut niveau depuis le départ de l’expédition. Tous étaient à nouveau avide d’en découdre et toute cette entreprise reprenait à nouveau des allures de voyages plutôt que de marche vers la vengeance et l’inconnu.

Quelques menus services avaient été rendus à la population locale et des fourrures avaient pu ainsi être achetées pour que l’ensemble de l’armée puisse continuer par la suite son périple.
Les réserves de nourriture avaient été reconstituées et tout semblait indiquer que la prochaine destination serait à nouveau le portail puis le plan de terreur où vivaient les créatures du warp.

Mais plusieurs visites impromptues allaient modifier ces plans.
Un message était venu de loin, en effet, les humaines de l’Empire n’avaient pas été les seuls à prendre la route des terres incultes pour tenter de réduire à néant les menaces démoniaques et un courrier du peuple fée avait fait son apparition. Après quelques tractations, un accord secret entre les deux parties avait pu voir le jour.

L’autre pli que l’expédition sylvanienne avait reçu, provenait lui d’un gouverneur désormais bien connu de Kislev : Alexandar Ourbov.

Citation :
"Cher ami impérial,

En ces temps rude de violence et de haine je me dois de solliciter votre amitié...En effet une armée d'orques a été aperçue à l'est de la ville et nous avons bien peur qu'ils ne tentent d'envahir la ville. Personne ne connait réellement leur intention mais la succession de guerres avec les barbares du nord
à considérablement réduit notre potentiel militaire, aussi nous demandons votre aide pour protéger la ville de cette éventuelle menace.

Amitié distinguée, Alexandar Ourbov diplomate de Kislev".

Si la situation paraissait bel et bien désespérée pour la population de cette cité, elle renforçait également les doutes que portaient en elle l’armée impériale, il y avait beaucoup de présence néfaste dans la région. Il faudrait donc agir au mieux et protéger en toutes circonstances toutes les personnes pouvant aider de près ou de loin à la cause commune qui était de vaincre le mal dans son ensemble.
Les troupes sonnèrent le rassemblement et une avant-garde partirait à marche forcée au plus vite vers le domaine de l’allié du Nord.

Une missive fût envoyée également pour répondre au diplomate.

Citation :
« Gouverneur Ourbov,

Je me présente, Durak, Archidiacre du nouveau conseil épiscopal de Sylvanie Libre.
En tant que commandant en chef de l’expédition que l’Empire dirige en ce moment même vers les domaines des puissances de la ruine, je vous salue humblement.
Nous avons fait escale sur le domaine de votre Tzar depuis désormais plus d’un mois et nous désirons, vous rendre la pareille afin de vous remercier des bons soins de votre population vis-à-vis de notre force armée.
Un détachement de nos forces les plus véloces prend dès à présent le chemin du site à défendre dans le cas ou les maraudeurs gobelinoïdes auraient l’audace de venir vous chercher querelle.
Le reste de l’armée prendra plus de temps à venir car nous ne désirons point abandonner derrière nous une partie de notre train de bagage.
Le capitaine Richter Von Stein Berghen sera bientôt parmi les vôtres et je compte sur lui et son moyen de communication rapide pour que nous puissions au plus vite organiser la protection de vos gens.

Recevez une fois de plus mes hommages.

Durak de Sylvanie, Archidiacre du culte de Sigmar, commandant en chef de l’expédition sylvanienne. »

Et c’est ainsi que s’écartant de sa destination d’origine l’armée impériale prit une direction radicalement différente afin d’honorer une alliance désormais centenaire avec les serviteurs d’Ursus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmir
Orque
Orque
avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Vers une nouvelle union sacrée?   Mer 14 Sep - 23:02

Vers une nouvelle union sacrée ?

Des mois s’étaient écoulés depuis la précédente incursion démoniaque en Sylvanie.
De nombreux héros étaient nés en ces heures sombres pour vaincre le mal.
Certains avaient rencontré leur trépas comme le téméraire capitaine Von Bulk, Von Wurtbad, le prêtre sigmarite menant l’expédition stirlandaise de libération de la Sylvanie ou encore l’immonde Molossbouff, un ogre malodorant que les restes de sa tribu avaient fini par consommer.
Seuls quelques rares élus, que les Dieux avaient favorisés avaient survécu aux événements.
Urünthwë le commandeur de la force des Asurs, Uther Lichtbringer, magicien hiérophant de Tempelhof ou encore Richter Von Stein Berghen ancien porte étendard des frères de Taal et artisan de la victoire contre les maudits druchïs.

Ce n’était que par l’alliance combinée des hommes et des elfes que le portail qui vomissait la matière brute du chaos avait pu être détruit et il semblait qu’à nouveau l’immensité de la tâche submergeait l’humanité.

En effet, cela faisait des mois maintenant que l’expédition avait quitté la Sylvanie et les résultats continuaient à se faire attendre.
Les nouveaux ordres parlaient d’un combat futur contre de nombreux et coriaces peaux vertes. Si les hommes du rang préféraient un tel affrontement, les officiers de chaque régiment trouvaient plutôt qu’au fur et à mesure, l’armée impériale partait dans le Nord pour une longue guerre d’usure et que celle-ci se devait de lier un nombre important de contacts pour ménager ses forces pour un sanglant futur.

Lors d’un conseil de guerre particulièrement houleux qui avait suivi de peu l’envoi vers Kislev de l’ensemble des troupes les plus rapides de l’expédition. Il avait été décidé de tenter un rapprochement avec une nouvelle force qui depuis peu s’était mise en avant : un raid des elfes d’Ulthuan.

Les rumeurs provenant de l’ouest avaient annoncé qu’une puissante force de bêtes du chaos avait été défaite dans la Drakwald par les Asurs.
Si la victoire était majeure dans les nombreux affrontements que livrait le Middenland pour le contrôle de ses forêts, cela ne modifiait que peu l’équilibre des forces dans le vieux monde.
Cela soulignait cependant les puissantes capacités stratégiques et logistiques de cette armée.

Plusieurs heures furent nécessaires afin de trouver les bons mots pour séduire les capricieuses et démesurées oreilles pointues. Il serait décidé qu’Uther Lichtbringer et Richter Von Stein Berghen passeraient mieux pour communiquer avec les alambiqués personnages de par delà les mers aussi se furent eux qui rédigèrent le courrier suivant :

« Au commandant en chef des forces d’Ulthuan en expédition sur les terres impériales,

J’adresse mes profondes amitiés aux serviteurs du maître incontesté des mers le roi Phénix et vous félicite par cette missive pour les exploits que vous avez réalisés dans vos combats dans la Drakwald. Sachez que la grandeur de ceux-ci est telle qu’ils sont parvenus jusqu’aux abords de la lointaine Kislev.

Je me présente humblement à votre éminence, je suis Uther Lichthbringer, sorcier de l’ordre lumineux, j’ai siégé longuement en Tempelhof, un bourg de la lointaine Sylvanie. J’ai eu par le passé l’honneur de rencontrer des membres de votre auguste peuple. Le commandeur Urünthwë monteur d’aigle ainsi que le puissant thaumaturge Lyrius Phenril.

Si, j’ai l’audace, en ce jour de prendre contact avec vos personnes, c’est parce que nous vivons selon toute vraisemblance une nouvelle époque de troubles. Les forces des puissances de la ruine, chaque jour, s’imposent par leur présence et l’insidieuse influence qu’elles exercent sur notre monde.

Je fais, à l’instant même, partie d’une petite expédition qui se dirige dans le futur vers le Nord afin de pourfendre certaines créatures aux actes grandement blasphématoires. Je ne souillerai pas vos yeux en écrivant ici les noms de ces deux influents personnages contre nature.

Je me doute également que si le trône éternel de votre île natale vous a fait parcourir un si long chemin, c’est que vous avez très certainement un objectif particulièrement important à accomplir. Aussi sans vouloir atteindre au secret de celui-ci par une quelconque pernicieuse manière, je me fais fort de vous apporter par mes mots une offre d’assistance et de partage d’information.

Je joins également à ce courrier, un colifichet qu’un membre illustre de notre expédition : Richter Von Stein Berghen, a reçu des mains d’Urünthwë monteur d’aigles lui-même afin de vous prouver, s’il le fallait, notre attachement à votre peuple.

Recevez à nouveau mes respects et mes amitiés.

Uther Lichtbringer, sorcier du collège lumineux. »


Le message accompagné de la cocarde à la Licorne partirent en direction du rocher du Fauschlag.
La levée sylvaniene marchait désormais vers Kislev mais certains de ces vœux allaient vers le commandement elfe.
L’union sacrée qui avait sauvé la Sylvanie reverrait-elle le jour dans les terres glaciales ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmir
Orque
Orque
avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: Le conseil en Tempelhof   Lun 14 Nov - 11:58

Les réflexions d'un chef de guerre.

La Sylvanie semblait désormais bien éloignée pour tous les membres de la faction impériale.
Déjà des mois que les sermons brûlants des prêtres et les désirs de vengeance avaient rendu possible l’expédition vers le Nord. Tout alors avait paru simple, trouver quelques informations et foncer vers le terrible portail pour faire rendre gorge aux engeances maudites qui avaient ourdi le complot qui avait plongé leurs terres natales dans un âge de ténèbres.

Force était pourtant de constater qu’au-delà du domaine du très Saint Sigmar, rien ne fonctionnait comme tous pouvaient s’y attendre.
Les distances prenaient des proportions gigantesques, le froid gelait le corps et parfois même l’âme, des hordes de créatures difformes pouvaient surgir à tout bout de champs et cela était sans compter les armées hostiles présentes elles aussi dans ces régions pour une quête inconnue.

C’était un sentiment de devoir envers une alliance séculaire qui avait fait dévier la levée sylvanienne de ses objectifs initiaux, l’aide à Kislev, un but louable et honnorable.
Mais tout cela avait pris énormément de temps, tout ceci serait-il fâcheux alors que des présomptueux inconnus forçaient le passage à travers une autre dimension.

Des renforts certes avaient rejoints l’armée mais seraient-ils suffisant, l’aide des Nains pourrait-elle être profitable et à nouveau, est-ce que cette quête ne retarderait pas encore les soldats impériaux alors que leur présence devrait être bien plus au Nord.

Un groupe de nomades ungols avait annoncé que la horde orque faisait peut-être demi-tour, se risquerait-elle dans un affrontement ? Et quand bien même, les forces impériales pourraient-elles arrêter les brutales peaux vertes ?

Seul le temps permettrait de répondre à toutes ces énigmes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmir
Orque
Orque
avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: Le conseil en Tempelhof   Ven 13 Jan - 0:40

Brumes de bataille.

Dans les steppes de Kislev, le soleil tarde toujours à pointer son nez.
La terre comme voulant conserver la glace et le froid de l'hiver crée alors une puissante brume brouillant la vue et noyant hommes et bêtes sous son opacité.
L'armée du conseil de Tempelhof bénéficie elle aussi de ce phénomène à la veille de son affrontement le plus important.

Malgré les patrouilles épuisantes que les cavaliers ungols du contingent kislévite de l'armée qui n'ont pas ménagé leurs efforts pour fournir un rapport sur les forces en présence ou les nombreuses sorties aérienne de Richter Von Stein Berghen, le flou restait total sur la nature exacte de la puissance des peaux vertes.

Bien avant le lever du jour, les pionniers se mirent à leur ouvrage de sape dans un sol profondément gelé par endroit. Les machines de guerre grâce à leurs efforts seront en position dès l'aube.

Le tambour et les trompettes se mettent à sonner le rassemblement.

Chacun rejoint alors son régiment en bon ordre, la peur est visible sur beaucoup de visages mais la détermination peut se lire également dans les yeux des officiers.
Le combat d'aujourd'hui sera décisif. Quelques flasques de boissons alcoolisées sont passées aux personnes qui pourraient flancher, il ne faut point de faille pour quand l'affrontement débutera.

Les chevaux hennissent, sentant l'odeur nauséabondes des rustres peaux vertes à maintenant seulement quelques kilomètres. Les cavaliers usent de tout leur talent pour maintenir les bêtes en formation tandis que les animaux de bagage prennent la route de l'arrière.

Durak commandant en chef de l'expédition scrute une dernière fois sa carte de la région, elle lui semble bien trop imprécise. Il ressasse mentalement les grandes lignes de son plan. Celui-ci suffira-t-il? La discipline et l'entraînement suffiront-ils à vaincre la rage et la brutalité primitive des orques?

Alors que la brume se dissipe, chaque officier rejoint son régiment avec ses instructions.

Reste maintenant aux fils de la Sylvanie à suivre les traces de Sigmar!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenidem
Orque
Orque
avatar

Messages : 315
Date d'inscription : 10/07/2009
Age : 30
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Le conseil en Tempelhof   Ven 13 Jan - 12:48

Une bataille se prépare? Un nouveau tour aurait-il été lancé clandestinement?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le conseil en Tempelhof   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le conseil en Tempelhof
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tenue d'un Conseil de la Horde
» conseil sur un petit jeune ^^
» Conseil achat TV
» Jeune Apprenti Pandawa [Cherche] conseil auprés des Maitres
» Conseil achat MVS X in 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Battle Arena :: Warhammer Battle :: Récits-
Sauter vers: